Benjamin Biolay – « Ton héritage »

Image de prévisualisation YouTube

Petite découverte par le biais de Mademoiselle Cerise

Beaucoup d’émotions, une chanson qui nous fait voyager 

Je vous livre les paroles avec :

« Si tu aimes les soirs de pluie Mon enfant, mon enfant

Les ruelles de l’Italie Et les pas des passants

l’éternelle litanie
Des feuilles mortes dans le vent
Qui poussent un dernier cri
Crie mon enfant

Si tu aimes les éclaircies
Mon enfant, mon enfant
Prendre un bain de minuit
Dans le grand océan
Si tu aimes la mauvaise vie
Ton reflet dans l’étang
Si tu veux tes amis
Près de toi tout le temps

Si tu pries quand la nuit tombe
Mon enfant, mon enfant
Si tu ne fleuris pas les tombes
Mais chéris les absents
Si tu as peur de la bombe
Et du ciel trop grand
Si tu parles à ton ombre
De temps en temps

Si tu aimes la marée basse
Mon enfant, mon enfant
Le soleil sur la terrasse
Et la lune sous le vent
Si l’on perd souvent ta trace
Dès qu’ arrive le printemps
Si la vie te dépasse
Passe mon enfant

Ca n’est pas ta faute
C’est Ton héritage

Et ce sera pire encore
Quand tu auras mon âge
Ca n’est pas ta faute
C’est ta chair, ton sang
Il va falloir faire avec
Ou plutôt sans

Si tu oublies les prénoms
Les adresses et les âges
Mais presque jamais le son
D’une voix, un visage
Si tu aimes ce qui est bon
Si tu vois des mirages
Si tu préfères Paris
Quand vient l’orage

Si tu aimes les goûts amers
Et les hivers tout blancs
Si tu aimes les derniers verres
Et les mystères troublants
Si tu aimes sentir la terre
Et jaillir le volcan
Si tu as peur du vide
Vide mon enfant

Ca n’est pas ta faute
C’est Ton héritage

Et ce sera pire encore
Quand tu auras mon âge
Ca n’est pas ta faute
C’est ta chair, ton sang
Il va falloir faire avec
Ou plutôt sans

Si tu aimes partir avant
Mon enfant, mon enfant
Avant que l’autre s’éveille
Avant qu’il te laisse en plan
Si tu as peur du sommeil
Et que passe le temps
Si tu aimes l’automne vermeil
Merveille rouge sang

Si tu as peur de la foule
Mais supporte les gens
Si tes idéaux s’écroulent
Le soir de tes 20 ans
Et si tout se déroule
Jamais comme dans tes plans
Si tu n’es qu’une pierre qui roule
Roule mon enfant

Ca n’est pas ta faute
C’est Ton héritage

Et ça sera pire encore
Quand tu auras mon âge
Ca n’est pas ta faute
C’est ta chair, ton sang
Il va falloir faire avec
Ou plutôt sans

Mon enfant…Mon enfant… »

 

2 septembre, 2010 à 14:38 | Commentaires (2) | Permalien


Mademoiselle cerise

Découverte d’une jeune fille de tout juste 20 ans qui est chanteuse et que j’aime beaucoup

 A voir 

http://www.noomiz.com/mademoisellecerisemusic

Bonne écoute !

1 septembre, 2010 à 17:03 | Commentaires (1) | Permalien


La déferlante des sentiments

La déferlante des sentiments vague-ressac-ecume_9325

 Je sais compter, lire, écrire, marcher

 Je sais d’où je viens, où j’habite, quelles sont mes racines

Je sais le nom de quelques fleurs, quelques arbres, quelques lacs

Je sais ce que j’aime, ce que je n’aime pas

Je sais ce que je ne voudrai pas être, ce que je ne voudrai pas faire

Mais je ne sais pas si ce que je fais est la bonne chose à faire, si le choix que je fais est le bon, si je dois prendre telle ou telle décision tout en préservant ce que je pense être et sans trop avoir de dommages collateraux

Je n’ai pas envie de me perdre dans les chemins de la vie, me retrouver dans un cul de sac ou être perdue au milieu d’une cuvette de montagnes sans trop savoir où aller

J’ai peur de faire un pas de trop en avant, sachant que je ne pourrai pas revenir en arrière

Faudrait-il que je courre droit devant moi sans réfléchir?! M’abandonner à la course frénétique de mes jambes sans trop savoir où elles me mèneront?!

Ou dois-je rester assise là , sur cette pierre, et m’imaginer quel pourrait être mon destin si je prend à gauche, au milieu ou à droite de cet arbre qui se trouve devant moi

Le vent, pourrait-il m’aider en me sifflotant des conseils, en frôlant ma peau, pour me stimuler à nouveau, pour me remettre sur le droit chemin?!

Mais la forêt est extrêmement calme, parfaitement sereine, alors que moi je suis emplie se sentiments qui se bousculent et qui créent en moi comme des énormes vagues qui déferlent et viennent se heurter violemment entre elles, chacune à leurs tours s’élevant toujours plus haut

Appeler à l’aide, mais ne pas vraiment avoir de réponse hormis l’écho de ma voix qui me ramène à mon point de départ

Fermer les yeux, penser à une petite rivière qui coule avec harmonie mais me retrouver tout en haut d’une cascade me ramenant au sein des vagues toujours empreintes de leur force et de leur virulence

Alors, se décaler un peu, observer la beauté d’un bouton de rose, la goutte de rosée cachée dans le creux d’une petite fleur, la naissance d’un papillon, les nervures d’une feuille, écouter le chant d’un oiseau, le clapotement d’un tout petit ruisseau, se dire que la nature est éblouissante et sereine, apprécier ces choses merveilleuses que l’on nous offre précieusement en espérant que l’on pourra l’apprécier

Se laisser apaiser par tout ça, et attendre, patienter jusqu’à ce que le moment vienne, moment où je saurai quel chemin prendre…

27 août, 2010 à 10:57 | Commentaires (2) | Permalien


L’amitié

L'amitié amis

« Nous suivons tous des chemins différents dans la vie, mais, peu importe où nous allons, nous apportons partout une petite parcelle de l’autre »

« Tout le monde entend ce que tu dis.
Tes amis écoutent ce que tu dis.
Tes meilleurs amis découvrent ce que tu ne dis pas. »

« Un ami est celui qui connaît la chanson qui est dans ton coeur et qui peut te la chanter quand tu en as oublié les paroles. »

« L’amitié est une petite fleur très fragile; il ne faut pas la mettre entre toutes les mains »

« Une amitié peut naître sur la terre la plus aride et la plus improbable »

« Les peines qu’éprouvent nos amis nous affectent davantage que celles que nous éprouvons.« 

« L’amitié sincère est plus douce que le parfum des roses »

22 juillet, 2010 à 16:15 | Commentaires (2) | Permalien


« Tu verras en France » – Stanislas

Encore une petite que j’aime bien car elle est quand même pleine de réalité..

Image de prévisualisation YouTube

Ils leurs ont dit
Ils y ont cru
Que c’est à Paris
Qu’ils sont bienvenus
Prix du voyage
Prêteur sur gage
Prix du voyage, prêteur sur gage

Six à l’arrière
Quatre à l’avant
Le manque d’air
Les rends vivant
A la frontière
Ils prennent dix ans
A la frontière, ils prennent dix ans

[Refrain]
C’est leur île aux trésors
Leur envie d’espérance
Sur leur transistor
Ils reçoivent la France
Ils ont pour seul bagage
Leur année de naissance
Dans leur poche, un message
Tu verras en France

Ils dépérissent
Les jours de fêtes
Ils se nourrissent
De ce qu’on jette
Ils n’ont que Dieu
Qui prient pour eux
Ils n’ont que Dieu, qui prient pour eux

Ils ont menti sur leur avenir
Ils sont partis pour devenir
Mais c’est ici
Qu’on les oublie
Mais c’est ici, qu’on les oublie

[Refrain 2x]

Tu verras en France

Leur aller simple
Est sans retour
Traqués le jour
Parqués la nuit
Ils travaillent pour
Rester en vie
Ils travaillent pour, rester en vie

Quand ils sont prit,
Ils sont que dalle
Tous les pays
Se renvoient la balle
Même leur patrie
S’est fait la malle
Même leur patrie, s’est fait la malle

[Refrain 2x]

Tu verras en France 4x

4 juin, 2010 à 13:29 | Commentaires (1) | Permalien


« C’est la vie » – Fabrice Mauss

Fabrice Mauss est un artiste que j’apprécie tout particulièrement

Petit partage musical emoticone

Image de prévisualisation YouTube

A la recherche du bonheur
Et tout ce qui va avec
D’une ombre, d’une humeur
D’un cavalier sans tête
Est-ce que tu crois,
Qu’il nous voit?

J’ai les pieds qui s’enfoncent
Toujours dans la panade
Les jambes qui tremblent
Mon cœur bat la chamade
Ralenti, ralenti
Ralenti c’est la vie

Lalala, lalala, lalala

C’est l’histoire d’un message
Gravé sur ma peau
Comme un tatouage
Qui vous laisse encore un mot
Encore un mot

J’en ai dansé des valses,
des slows et des tangos
Des quarts d’heure américains
Jusqu’au premier métro
La nuit ma belle amie
Ma belle amie c’est la vie

Lalala, lalala, lalala
C’est la vie
Lalala, lalala, lalala

J’en ai vu des danseuses
Jouer les Marilyn
Vous chanter une berceuses
Et finir en déprime
Les deux pieds sur un fil

Moi j’en ai lu des poèmes,
des fables et des serments
des  « combien je t’aime  »
et puis des « combien tu prends? »
Tout se vend, tout se vend
Oui tout se vend c’est la vie

Lalala, lalala, lalala
Oui c’est la vie
Lalala, lalala, lalala

C’est des pas de géant, des pas de fourmi
Des lumières qu’on prend pour un ovni
C’est juste un oubli

Pour le meilleur, pour le pire jurer pour la vie
Y’a moins de risques à ce dire oui pour la nuit
Et moi, j’ai dit oui

Oui, oui ,oui, oui
C’est la vie
Lalala, lalala, lalala
C’est la vie
Lalala, lalala, lalala
C’est la vie
C’est la vie

4 juin, 2010 à 13:12 | Commentaires (0) | Permalien


Ptite Smily partage

Ptite Smily partage la%20vie

La vie est vraiment mal faite.

Tout le monde le sait, mais personne ne sait vraiment où déposer plainte.

Donc, on fait semblant de trouver ça normal : c’est la vie.

 Mais moi, ce que j’en dis, c’est que ce n’est pas du tout la vie.

C’est une grosse arnaque.

 

Slimane

“Le pays sans adultes”

17 mars, 2010 à 18:36 | Commentaires (3) | Permalien


Ptite Smily partage

Ptite Smily partage coeur

« Ca m’a rassuré de voir que dans ma poitrine, il y a un coeur pour ranger tous les gens que j’aime.

Des fois, je pose la main sur mon coeur, et je tends l’oreille.

Les battements de nos coeurs, c’est rien d’autre que les murmures de tous ceux qui habitent dedans.

Quand il n’y a plus personne, il s’arrête de battre.

Il faut un grand coeur pour y mettre tous les gens qu’on aime, et laisser de la place à tous ceux qu’on va aimer, mais qu’on ne connaît pas encore.

Un grand coeur en forme de loft, même si on doit abattre des tas de cloisons.

Un coeur avec des fenêtres pour voir le ciel, et dessiner dessus de beaux nuages en barbe à papa. »

Slimane

« Le pays sans adultes »

5 mars, 2010 à 18:29 | Commentaires (4) | Permalien


Smily lit ^^

Smily lit ^^ 331419

Dernièrement, j’ai lu un livre que j’ai particulièrement apprécié de par la façon dont il est écrit.

Le narrateur est un enfant âgé de 10 ans et il a des expressions vraiment super.

De temps en temps je vais poster des phrases que j’ai particulièrement appréciées.

Non pas de la pub de ce livre mais du partage ! emoticone

 

5 mars, 2010 à 18:18 | Commentaires (0) | Permalien


Ptite Smily rénove !

Ptite Smily rénove ! pots

Aujourd’hui, j’ai décidé de rénover mon blog.

Faut dire que je m’en occupe plus beaucoup et que ça commençait à sentir le renfermé ici !

Changement de thème, d’image, un petit article et hop ça remet de la fraîcheur emoticone

5 mars, 2010 à 18:12 | Commentaires (1) | Permalien


12345...8